Archive pour la catégorie ‘Commelinaceae’

Tinantia pringlei

Samedi 20 octobre 2012

Tinantia pringlei

Tinantia pringlei est une plante vivace appartenant à la famille Commelinaceae. Elle a été découverte au Mexique dans les montagnes de la Sierra de Agua Chiquita par le désormais célèbre Tony Avent, explorateur et amoureux fou des plantes, auquel nous devons de nombreuses introductions dans nos jardins occidentaux.

D’ une plante originaire d’ un climat subtropical, on pourrait s’ attendre à une faible rusticité, mais comme elle pousse en altitude , elle se montre assez résistante  sous nos climats et devrait tenir jusqu’en zone 7.

Bien que d’introduction relativement récente en culture, elle me semble promise à un bel avenir. C’ est une plante que je recommande vivement. Du milieu du printemps jusqu’à cette première moitié d’octobre, je l’ ai rarement vue sans fleurs, et de fait, tant que le sol ne devient pas complètement sec, elle fleurit sans discontinuer. Si on ajoute à ça un feuillage magnifique, d’ une teinte vert olive, maculé de pourpre, et restant impeccable tout au long de la saison, on obtient une compagne exceptionnelle pour les fougères.

Elle est ici accompagnée par une graminée, Hakonechloa macra ‘All Gold’, et une fougère, Polystichum setiferum ‘Rotundatum cristatum’.

Tradescantia ‘Sweet Kate’

Samedi 28 juillet 2012

Tradescantia 'Sweet Kate'

Tradescantia est un genre  regroupant des plantes vivaces herbacées natives des Amériques et appartenant à la famille Commelinaceae.

Tradescantia ‘Sweet Kate’ est un hybride de Tradescantia virginiana qui se distingue par son feuillage doré et des fleurs d’un bleu profond. Si la plante refleurit régulièrement tout au long de l’été, en revanche chaque fleur ne dure qu’une journée ce qui lui a valu son nom populaire d’ éphémère de Virginie. Les fleurs fanées présentent la particularité de disparaitre toutes seules. En effet, grâce à un processus enzymatique elles sont transformées en un liquide gélatineux,  d’où vient l’autre surnom de la plante, widow’s tears, que l’on peut traduire par larmes de veuve. Ce sont les taches violacées que l’on peut observer sur le feuillage.

L’exposition idéale pour Tradescantia ‘Sweet kate’ sera la mi-ombre, les feuillages dorés ayant tendance à brûler en plein soleil, bien que celui-ci soit nécessaire à la floraison. La fougère  qui l’accompagne au second plan est Dryopteris cycadina.