Archive pour la catégorie ‘Asparagaceae’

Maianthemum racemosum

Samedi 29 avril 2017

Maianthemum racemosum

Maianthemum racemosum également connue sous le synonyme de Smilacina racemosa est une plante vivace rhizomateuse originaire d’ Amérique du Nord que l’on trouve en sous bois humide et le long des rives des cours d’eau formant de grandes colonies.

Maianthemum racemosum fait partie de ces plantes vivaces qui se montrent intéressantes pendant toute la saison de végétation en raison de leur feuillage, de leur floraison et de leur fructification. Les tiges ont des entre- noeuds disposés en zigzag donnant un port gracieusement arqué. Les feuilles simples et alternes , portées par un court pétiole, sont de forme elliptique à largement lancéolée. Elles prennent une jolie teinte dorée à l’automne. Les fleurs disposées en panicules ramifiées  de forme pyramidale sont délicatement parfumées. Elles sont suivies par des fruits verts marbrés de jaune et d’orange devenant rouge vif à maturité. Plusieurs espèces du genre Maianthemum seraient dioïques mais Maianthemum racemosum est une espèce monoïque, on peut donc espérer une fructification à partir d’un seul individu même s’il est préférable d’en planter plusieurs.

La rusticité est excellente jusqu’en zone 3. Les sols calcaires sont à proscrire et les meilleurs résultats seront obtenus en sol acide frais et humifère. En cas de sécheresse prolongée, la plante peut entrer en dormance prématurément. L’ association avec des fougères natives d’ Amérique du Nord de vigueur comparable est tout à fait judicieuse. Parmi les choix possibles on retiendra  Dryopteris australis,  Dryopteris celsa, Dryopteris ludoviciana, Dryopteris expansa, Dryopteris marginalis, Polystichum acrostichoides, Polystichum munitum et Woodwardia fimbriata, pour ne citer que mes préférées.

La photo a été prise dans mon second jardin tout juste âgé d’un an dans lequel les fougères prennent peu à peu leurs marques bien que les zones ombragées restent encore limitées. La création et le suivi d’un nouveau jardin demandant beaucoup de temps, je serai un peu moins assidue sur le blog mais je ne manquerai pas de montrer des photos des nouvelles plantations.

Rohdea chinensis

Samedi 15 avril 2017

Rohdea chinensis

Rohdea chinensis que l’on trouve aussi sous les synonymes de Rohdea watanabei et Campylandra chinensis est une plante vivace appartenant à la famille des Asparagaceae dont l’aire de distribution recouvre Taïwan et la Chine du Sud et de l’Ouest avec les provinces du Anhui, Fujian, Guangdong, Guangxi, Henan, Hubei, Hunan, Jiangxi, Shaanxi, Sichuan et Yunnan.

Cette espèce qui semble très proche de Rohdea japonica est d’un développement plus important et se montre un peu moins rustique que cette dernière. Les conditions de culture sont semblables, les plantes requérant une exposition totalement à l’ombre et un sol humifère maintenu frais. Bien que l’on cultive ces plantes essentiellement pour leur feuillage coriace persistant, l’inflorescence en forme d’épi conique est remarquable.

Liriope muscari ‘Variegata’

Samedi 7 novembre 2015

Liriope muscari 'Variegata'

S’il existe une plante incontournable dans un jardin ombragé, c’est bien celle-ci. Genre proche d’ Ophiopogon, Liriope est également originaire de l’ Asie de l’ Est. Il est assez difficile de dire  de combien d’espèces est composée la famille Liriope puisque nombre d’entre elles  ont été transférées dans le genre Ophiopogon. Cependant l’espèce Liriope muscari reste maintenue dans le genre Liriope.

L’ espèce type qui est originaire de Chine, du Japon et de Taïwan a été supplantée dans nos jardins par ses nombreux cultivars, prisés autant pour leurs fleurs dont les teintes varient du blanc au violet soutenu, que pour leurs feuillages variés qui vont du presque blanc au vert le plus soutenu, en passant par différents panachages. Enfin bref, le choix est immense et on trouvera toujours une plante à son goût, d’autant plus qu’elle sait s’adapter à tous types de sols et d’expositions. Si on ajoute à ce tableau déjà flatteur que le feuillage est en plus persistant, on obtient une plante proche de la perfection !

Comme son nom l’indique Liriope muscari ‘Variegata’ possède un feuillage panaché de jaune qui forme un contraste assez inattendu avec la floraison violette. Cet ensemble détonnant demande à être entouré de feuillages de teinte sobre, sinon gare à l’overdose avec d’autres plantes à feuillage ou à floraison vivement colorées. Elle est ici plantée en compagnie de  Polypodium vulgare ‘Bifido-cristatum’.

Rohdea japonica ‘Nishiki Suzume’

Samedi 7 mars 2015

Rohdea japonica 'Nishiki Suzume'

Voici un joli petit cultivar nain de Rohdea japonica ou Omoto comme l’appellent les amateurs du genre.

Rohdea japonica ‘Nishiki Suzume’ possède un feuillage atteignant une quinzaine de centimètres au plus, bordé d’un fin liseré jaune crème. Le développement est très lent mais c’est une plante extrêmement résistante et d’une grande longévité. Avec sa petite taille, il vaut mieux  conserver cet Omoto dans une poterie, sinon il risquerait de passer inaperçu dans le jardin, ce qui serait dommage.

Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’

Samedi 21 février 2015

Ophiopogon planiscapus 'Nigrescens'

Le genre Ophiopogon rassemble des plantes herbacées vivaces appartenant à la famille Asparagaceae. Toutes les espèces du genre Ophiopogon sont endémiques de l’Est de l’Asie. Un autre genre de la famille, très proche d’ Ophiopogon est le genre Liriope avec lequel il peut aisément être confondu. La différence la plus visible entre les deux genres est la couleur des fruits. Ils sont noirs chez Liriope tandis que ceux d’ Ophiopogon sont bleus.

Ce cultivar très répandu d’ Ophiopogon planiscapus que l’on trouve parfois sous le nom de ‘Black Dragon’ possède un feuillage linéaire noir, et contrairement aux autres espèces des fruits noirs. Le feuillage est persistant et la plante est  parfaitement rustique jusqu’en zone 6. Bien que lente à s’étendre, elle fait preuve d’une grande solidité, s’adaptant à tous types de sols et à toutes les expositions. Elle ne redoute que les sols détrempés.

Elle est ici largement utilisée avec les fougères de petit développement telles que, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium trichomanes, Asplenium scolopendrium, Asplenium ceterach, Athyrium niponicum, Blechnum penna-marina, Cheilanthes lanosa, Dryopteris affinis ‘Crispa gracilis’, pour n’en citer que quelques unes.

Rohdea japonica ‘Miyakonojo’

Samedi 20 décembre 2014

Rohdea japonica 'Miyakonojo'

Comment ne pas succomber au charme des Omoto lorsqu’au coeur de l’hiver ils se parent de baies écarlates et viennent illuminer la plus grise des journées ? Le cultivar nommé ‘Miyakonojo’ porte de grandes feuilles dressées et ornées d’un liseré blanc.

Bonnes fêtes de fin d’année.

Rohdea japonica ‘Tama Jishi’

Samedi 20 juillet 2013

Rohdea japonica 'Tama Jishi'

Après avoir présenté Rohdea japonica ICI voici un nouveau cultivar nommé  ‘Tama Jishi’.

Ce petit omoto, très original, se distingue par ses feuilles finement bordées d’ une bande blanche, et curieusement entortillées. Il reste bas et atteint tout juste 20 cm de haut. Le seul reproche que l’ on pourrait lui faire est l’ extrême lenteur de son développement. Il aime les emplacements totalement à l’ ombre et a besoin d’ un substrat frais mais drainant. Avec son feuillage parfaitement persistant c’ est l’ une de mes plantes préférées pour l’ hiver, un petit bijou à placer non loin d ‘une fenêtre pour se réconforter pendant la triste saison.

Rohdea japonica ‘Tsuneshige Rokujo’

Samedi 5 janvier 2013

Rohdea japonica 'Tsuneshige Rokujo'

Rohdea japonica , ou lys sacré du Japon,  est cultivé  et collectionné de longue date au Japon où il est connu sous le nom populaire de Omoto. Au fil des siècles d’ innombrables cultivars ont été obtenus et certains très convoité peuvent atteindre des prix élevés, ce qui se justifie aussi par leur pousse très lente. Comme on pouvait malheureusement s’ y attendre, la plupart d’ entre eux sont introuvables en Europe. La Japan Rohdea Society rassemble les amoureux du genre et les plus beaux sujets font l’ objet d’ expositions au cours desquelles ils  sont présentés dans des poteries ornementales précieuses.

Il est bien entendu toujours possible de cultiver en pleine terre Rohdea japonica puisque la plante est rustique jusqu’en zone 6. Toutefois je préfère la culture en pots qui permet de rentrer les plantes afin de conserver intact le feuillage lors des périodes de froid continu, sans dégel journalier, comme ce fût le cas en février 2012. Ceci permet également de profiter au mieux de leur splendide feuillage persistant, si précieux pendant les journées moroses de l’ hiver. Le cultivar ‘Tsuneshige Rokujo’ possède un feuillage étroit marqué de panachures  jaunes à crème comme s ‘il avait été éclaboussé.

Liriope muscari ‘Okina’

Samedi 24 mars 2012

Liriope muscari 'Okina'

Le genre Liriope est endémique à l’ Asie. Il existe de  nombreux cultivars de  Liriope muscari, tous plus tentants les uns que les autres. ‘Okina’, un cultivar venu du Japon, se démarque par des feuilles presque entièrement blanches à leur émergence et verdissant progressivement au cours de l’été. Ma plante,  toute jeune, n’a pas encore fleuri, mais les fleurs sont mauves. C’est une plante peu exigeante, sachant s’adapter à une grande variété de sols et d’expositions.

Je la verrais bien associée à une fougère de petit développement au feuillage marqué de blanc comme Pteris cretica ‘Albo-lineata’.
Pteris cretica 'Albo-lineata'